ministre des outre mer 2
guadeloupefseeu logo 2logo rsma 2

Le Fonds Social Européen participe de manière pérenne au financement des opérations d’insertion socioprofessionnelle du SMA. Il a accompagné la montée en charge du nombre de volontaires accueillis qui, au niveau national, est passé de 3.000 à 6.000 entre 2010 et 2017.

Au total, entre 2014 et 2018, plus de 2.500 jeunes guadeloupéennes et guadeloupéens ont été remobilisés, professionnalisés, et pour plus de 80% d’entre eux insérés dans le cadre du soutien financier apporté par le PO FSE de Guadeloupe.

En 2018, 804 jeunes ont été accueillis au sein de 33 filières de formation professionnelle. Cette opération a bénéficié d’un soutien du FSE à hauteur de 12.019.000 €.

En 2019, le RSMA de Guadeloupe prévoit d’incorporer 800 volontaires.

Le RSMA de la Guadeloupe constitue souvent une alternative pour des jeunes ayant peu d'opportunités de réinsertion. Pour répondre à ce besoin, le régiment prend en charge ces jeunes particulièrement éloignés de l'emploi et de la société pour les intégrer à un régime de vie militaire en internat dans un premier temps. L'acceptation de ce pan militaire de la mission du RSMA démontre de la volonté de re-sociabiliser les jeunes les plus en difficulté en leur offrant la possibilité de s'inscrire dans un cadre structurel et hiérarchisé.

Le jeune volontaire bénéficie d'un accompagnement personnalisé tout au long de son parcours au RSMA-Ga fondé sur les principes d'égalité des chances, d'égalité hommes-femmes et de non-discrimination.

La formation militaire préalable revêt une grande importance et le passage du CFG également. Ces jeunes défavorisés profiteront de surcroît de manière plus approfondie d'accompagnement dans leur formation.

Le parcours pédagogique du volontaire stagiaire s’inscrit dans un projet professionnel individualisé qui prend en compte ce public spécifique par des mesures d'accompagnement tout au long des formations dispensées.

L'attestation de formation citoyenne (AFC)

La formation citoyenne a pour objet l'acquisition des connaissances civiques, juridiques et sociales qui régissent la vie en société en vue de les mettre en pratique au quotidien. La formation théorique est complétée par l'accompagnement permanent exercé par l'encadrement. Esprit d'équipe, autonomie et mobilité sont systématiquement développés. La formation citoyenne est sanctionnée par une attestation de formation citoyenne (AFC, ministère des Outre-Mer) attribuée par le chef de corps.

L'attestation de formation professionnelle (AFP)

A l'issue de sa formation militaire initiale (FMI) d'un mois, le VS rejoint la section de formation professionnelle qu'il a choisie avant de rentrer au régiment. Il débute alors sa Formation Professionnelle Elémentaire (FPE), où il va acquérir les bases théoriques et les gestes élémentaires de sa spécialité. S'en suit la Formation Professionnelle Complémentaire (FPC), durant laquelle il va acquérir des savoir-faire plus complexes, se perfectionner dans sa spécialité, travailler sur des chantiers pratiques externes (dont chantiers d'application) et effectuer des stages en entreprises (période d'application en entreprise : PAE).

Il peut aussi acquérir des savoir-faire complémentaires afin d'accroître sa polyvalence ou se spécialiser.

La FPE et la FPC sont modulaires. Chaque module s'achève par une évaluation et se décline en matières, domaines, savoir-faire, cours théoriques ou pratiques qui  pparaîtront dans les emplois du temps. Par ailleurs, l'acquisition de modules de difficultés croissantes contribue à augmenter les connaissances nécessaires à l'exercice du métier choisi. Chaque module correspond à une employabilité dans le monde du travail.

Au terme de 800 heures minimum (pour les cursus à 10 ou 12 mois) de formation professionnelle, le VS se voit attribuer une attestation de formation professionnelle certifiant qu'il a bénéficié, dans sa spécialité, d'une première expérience professionnelle.

La formation au secourisme

La formation au secourisme a pour objectif de rendre le volontaire capable de porter secours en toutes circonstances, vie courante, lieu de travail et de participer aux plans d'urgence ou de secours. La formation au secourisme est sanctionnée par l'attestation de Prévention et de Secours Civique de niveau 1 (PSC 1, Ministère de l'Intérieur) ou le Certificat de Sauveteur et Secouriste du Travail (CSST, Ministère du travail) attribué par le moniteur national aux premiers secours qualifié SST.

L’acquisition des savoirs de base

Dispensée par des formateurs spécialisés et des professeurs des écoles détachés du ministère de l'Education nationale, cette formation est destinée à tous les volontaires non détenteurs du brevet des collèges ou d'un diplôme d'un niveau équivalent mais également au profit des jeunes ne maîtrisant pas les compétences de base (lire, écrire, compter). Le niveau d'illettrisme est évalué d'après le test de l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme (ANLCI). La remise à niveau scolaire est sanctionnée par le Certificat de Formation Générale (CFG), attribué par l'Inspecteur d'Académie de la Guadeloupe.

De manière spécifique à l'action, le RSMA de la Guadeloupe opérera un renforcement des actions de remise à niveau et d'augmentation du niveau de compétences clés Le RSMA de la Guadeloupe ne parlera pas de formation continue générale mais de projet professionnel qui s'avère nécessaire pour que les actions menées sur le plan comportemental et professionnel soient efficaces.

Le Certificat d'Aptitude Personnelle à l'Insertion (CAPI)

Le commandement du SMA décerne le Certificat d'Aptitude Personnelle à l'Insertion (CAPI) aux volontaires stagiaires suivant une formation professionnelle en filière. Le CAPI, créé le 5 mai 2006 par décision ministérielle publiée au bulletin officiel du ministère de l'outre-mer, modifié par décision ministérielle le 15 décembre 2010, valide l'acquisition de comportements (savoir-être et prêter secours) favorables à l'intégration du citoyen dans la société, de compétences professionnelles (savoir-faire) et de connaissances générales (savoir) facilitant l'insertion professionnelle.

Le CAPI est attribué par le général commandant le SMA au volontaire stagiaire qui a réussi les quatre modules suivants :

  1. Savoir-être : Attestation de formation citoyenne (AFC)
  2. Savoir-faire : Attestation de formation professionnelle (AFP)
  3. Savoir lire, écrire, compter : Certificat de formation générale (CFG)
  4. Savoir secourir : Attestation de formation aux premiers secours (CSST)

L'instruction élémentaire de conduite (IEC)

L'obtention du permis B est un élément moteur de l'insertion du volontaire. En effet, une autonomie dans les déplacements accroît leur disponibilité, critère important pour tout employeur. A ce titre, les volontaires non titulaires du permis B sont systématiquement inscrits à une session de formation à la conduite de véhicules de tourisme qui leur permet d'aborder l'épreuve du permis dans les meilleures conditions.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.